Reconstruction

Seins

Reconstruction

Seins

PRÉSENTATION

Près de 50000 femmes par an en France sont confrontés à un diagnostic de cancer du sein.

Malgré les progrès dans le dépistage, les conséquences physiques et psychologiques liés à une
mastectomie (ablation du sein) sont catastrophiques.

Avec l’avènement de la chirurgie plastique moderne, de la microchirurgie ainsi que des bio-technologies :
la reconstruction du sein après cancer est un domaine devenu hautement spécialisé réservé aux
chirurgiens plasticiens spécialement formés à ces techniques et permettant d’offrir des
solutions jusqu’ici inespérées pour ces patientes.

En effet il existe de nombreuses possibilités de reconstruction en fonction de divers facteurs tels
que la qualité de la peau, la radiothérapie, la tonicité musculaire etc…, avec parfois des
interventions multiples nécessitant des techniques de pointe.

CARACTÉRISTIQUES

Objectifs

L’objectif de la reconstruction est d’obtenir
un résultat aussi proche que possible
de son sein naturel.

En cas de mastectomie : lorsque la totalité du sein a été enlevée il faut reconstruire l’ensemble du sein : cela comprend la glande mammaire (le volume) mais aussi la peau (l’enveloppe), l’aréole, le mamelon, et dans certains cas le muscle ou les ganglions.

La technique chirurgicale la plus adaptée à chaque patiente dépend de nombreux critères. Elle sera choisie après un examen minutieux et permettra de s’approcher le plus fidèlement possible du sein restant sauf lorsque celui-ci nécessite lui même un traitement : réduction en cas de volume trop important (hypertrophie) ou lifting en cas de ptôse.

“ En chirurgie plastique un lambeau est un tissu vascularisé qui est utilisé pour
reconstruire un tissu manquant. Il permet de s’affranchir des aléas d’une greffe. ”

Types de reconstruction

L’examen au cours de la consultation
est un moment clé et permettra à votre chirurgien
de vous proposer la technique la plus adaptée.

Il existe deux grandes catégories de reconstructions :

– Lorsque la peau de la patiente est de bonne qualité, le principal objectif est alors de reconstruire le volume du sein. Cela peut se faire par une prothèse ou par les propres tissus de la patiente : graisse (lipofilling), muscles.

– Lorsque la peau du sein enlevé est insuffisante ou de mauvaise qualité (radiothérapie, finesse etc…) un apport de peau et de tissu vivant pour reconstruire l’enveloppe du sein est nécessaire avant de reconstruire le volume. Dans ces cas la réalisation d’un « lambeau » est indispensable.

Contact

Vous avez des questions, le Docteur Gorj vous répond.

Me contacter